Appel de février 2016

  • Projet d'aide au développement en Ouganda

    Les élèves gardent le sourire en toute circonstance, même devant les salles provisoires en bois.

  • Construction d'une nouvelle école primaire en Ouganda

    Dans les classes en piteux état se massent parfois jusqu'à 70 enfants.

Parrainez l'éducation des enfants du Lac Victoria

OUGANDA. L'école primaire de Katosi maque cruellement de salles de classe et le bâtiment provisoire est dans un état déplorable. Les 481 élèves de l'école et leurs 14 enseignants font appel à votre générosité.

Les communautés de pêcheurs qui habitent sur les rives du Lac Victoria font partie des habitants les plus défavorisés en Ouganda. Les ressources naturelles viennent toujours plus à manquer et les emplois sont rares. De surcroît, une très large majorité de la population est illettrée en raison d’un nombre insuffisant d’écoles et de conditions d’enseignement déplorables.

Katosi, la ville de pêcheurs pillée par le commerce international
A première vue, Katosi a tout de la petite ville charmante qui offre une vue spectaculaire sur le plus grand lac d’Afrique. Il pourrait y faire bon vivre si les pêcheurs avaient de quoi subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. Seulement voilà : le nombre de poissons du lac Victoria ont considérablement diminué ces dernières décennies et 80% de la pêche est maintenant destinée à l’exportation. Les pêcheurs traditionnels ne font plus le poids face aux gros chalutiers. Une concurrence déloyale associée à une surpêche et à d’importants problèmes de pollution font de cette ville un lieu où les investissements dans l’éducation font cruellement défaut. La population locale de la région se mobilise tant bien que mal afin de mettre en place des salles provisoires pour les cours, mais celles-ci restent insuffisantes.

Le toit de l’école balayé par une tempête
Initialement, le bâtiment en bois de l’école primaire de Katosi ne devait être que provisoire. Faute d’alternative, des centaines d’enfants s’entassent toujours dans ses classes. Comme si cela ne suffisait pas, le 6 septembre 2014, une tempête a sérieusement endommagé le toit du bâtiment. Celui-ci a ensuite été reconstruit avec les moyens du bord. L’école a retenu l’attention de Nouvelle Planète, car elle tente d’intégrer au maximum les enfants issus des familles les plus défavorisées de la région. La direction de l’école arrive même à trouver des solutions pour les élèves dont les parents n’ont pas les moyens de payer leurs frais d’écolage.

Aidez-nous à construire un nouveau bâtiment scolaire !
Il est urgent d’offrir des perspectives plus réjouissantes aux enfants de Katosi et à leurs parents. Le projet d’une nouvelle structure durable pourrait devenir réalité grâce à vous ! Quatre nouvelles salles de classe pourraient voir le jour et cinq latrines permettraient d’améliorer les conditions d’hygiène de l’école. Les filles seraient les premières à en bénéficier. L’école pourrait même à terme accueillir jusqu’à 600 enfants.

Olivier Dumont

Inscrivez-vous à un camp