Pour Noël, offrez un moulin aux femmes de Ndindy

  • La pâte d’arachide est utilisée dans de nombreux plats sénégalais.
  • Une décortiqueuse et un moulin à mil.

Depuis l’aube, il règne une activité intense à Ndindy, chef-lieu de la commune du même nom. C’est dimanche, le jour du marché hebdomadaire. Que ce soit à pied, en charrette tirée par un cheval ou, plus rarement, en voiture, tout le monde s’y rend. C’est un rendez-vous incontournable pour la population locale. Elle y vend ses récoltes et son bétail et y achète aussi des produits d’usage courant. Outre ces échanges à caractère économique, les habitants apprécient la composante sociale. C’est l’occasion pour se rencontrer et partager des nouvelles.

Les commerçants ont le sourire
Les commerçants ne manquent pas à l’appel. Ils flairent la bonne affaire. Ils ne sont que rarement déçus. Ils se réjouissent de leurs marges élevées, tandis que les agriculteurs locaux s’en sortent à peine. Ceux-ci sont en effet actuellement condamnés à vendre leurs récoltes à l’état brut, à des prix bradés. Aucune unité de valorisation des produits agricoles n’existe dans toute la commune peuplée de plus de 20 000 habitants. Or plus de 90 % de la population vit de la terre !

S’approprier la transformation
Le groupement des femmes agricultrices de Ndindy n’est plus d’accord de se soumettre à ce diktat. Limités par leurs moyens financiers modestes, les membres ne parviennent pas à changer cette situation : la frustration est palpable. Pourtant, suite à plusieurs échanges avec notre équipe de coordination, la solution se dessine. Il s’agit de construire une unité de transformation des produits agricoles dotée d’une décortiqueuse, d’un moulin et d’un broyeur à Ndindy, carrefour commercial stratégique. Les femmes sont prêtes à se mobiliser. Elles y transformeront arachides, mil, maïs et sorgho, ainsi que des fruits comme le gingembre, les fleurs d’hibiscus (bissap) et le fruit du baobab. Grâce à cette large palette de prestations, elles pourront faire fonctionner l’unité sans répit durant toute l’année. Finie la transformation traditionnelle fastidieuse qui leur demandait tellement de temps, avec à la clé un résultat qualitativement insatisfaisant et quantitativement insuffisant.

De l’emploi en milieu rural
Toute la population se réjouit d’un tel projet générateur de revenus. Il crée des places de travail et des retombées économiques qui améliorent ses conditions de vie. Dans ce cas, ce sont plus de cinquante femmes qui y travailleront à temps partiel en plus des quatre employés à plein temps. Ce développement économique local donne des perspectives d’avenir à toute une région à l’écart des grands axes.
Les femmes du groupement des agricultrices de Ndindy vous remercient infiniment de votre soutien et vous souhaitent de belles fêtes de fin d’année !


Xavier Mühlethaler

Inscrivez-vous à un camp