Février 2019 : Offrez de l’eau potable aux familles d’Ambohibola

  • Une partie des villageois s'approvisionnent en eau dans des sources non protégées
  • Les bornes-fontaines vont changer la situation

Madagascar - Les 1384 villageois doivent boire de l’eau non potable. Ils souffrent de diverses maladies, consacrent du temps à aller chercher le précieux liquide et les filles sont souvent absentes de l’école. Avec votre soutien, une solution durable pointe enfin à l’horizon.

Du jamais vu ! L’absence de pluie en Suisse en 2018, combinée à des températures élevées, a conduit à une situation précaire d’approvisionnement en eau. Dans certains villages, pour assurer un approvisionnement, il a fallu installer des conduites en urgence pour raccorder les habitants aux réseaux des villages voisins. Disposer d’eau potable au robinet est un privilège dont nous venons de prendre conscience.

Ici ≠ Ailleurs
La situation du village d’Ambohibola, situé dans la commune d’Analavory, contraste avec la nôtre. Depuis la nuit des temps, les habitants s’approvisionnent en eau à des sources non protégées sans avoir la garantie qu’elle soit potable ni qu’il y en ait assez. Pour combler les 80 litres de consommation d’eau moyenne par famille et par jour, les femmes ou les enfants prévoient entre 40 minutes et 3 heures de marche selon les hameaux. Pour diminuer cette corvée, plusieurs villageois ont tenté de creuser des puits. En vain. En raison de sa friabilité, le sol s’effondre. Ces tentatives témoignent de la volonté des villageois de ne pas accepter la situation actuelle. Mais le manque de moyens financiers et techniques limite leur marge de manœuvre.


Une solution sur mesure
Chaque village dans lequel nous intervenons a ses spécificités que le projet doit prendre en compte. Ambohibola est constitué de six hameaux distincts. Il se situe dans une plaine à 1046 m d’altitude, traversée par une rivière sinueuse et entourée de collines d’une altitude moyenne de 1150 m. Les techniciens mandatés ont dû trouver plusieurs astuces pour relever les défis et répondre exactement aux besoins de la population. Suite à l’intervention, les 1384 habitants et les 250 élèves des deux écoles auront accès à l’eau potable durant toute l’année. Ils pourront chacun ouvrir un robinet à quelques pas de leur maison. Une véritable   (r)évolution pour la population qui aspire à ce changement depuis des années.



 Xavier Mühlethaler

Inscrivez-vous à un camp